Archive

Stockage

This gallery contains 1 photo.

Les tablettes sont de plus en plus prisées. Leurs ventes explosent, seulement voilà : ces objets High-Tech que l’on nous présente comme des mini-ordinateurs, intègrent une fonctionnalité sur laquelle personne ne s’est pour l’instant vraiment penché : l’USB Hôte (ou USB Host/OTG – “On The Go” en Anglais). En effet cette fonctionnalité est très intéressante, car elle …

Read More

L’actualité récente à propos de l’espionnage industriel dont Renault aurait été victime (confirmé plus tard comme étant une fausse affaire) devrait nous rappeler combien les entreprises innovantes sont vulnérables aux pertes de données confidentielles. Les hacks , ces dernieres semaines, de Sony, Google, Facebook, du MIT, pour ne citer qu’eux … amènent à nous demander si nos données en ligne, en plus de devenir de plus en publique, sont vraiment en sécurité en amont ?…

Certains accusent le modèle du “tout en ligne” et proposent de ne pas adhérer à Facebook, de ne pas s’abonner a ICloud en avançant que toutes ces plateformes, masqué derrière des services innovants, n’auraient en fait qu’un seul but : détenir l’exclusivité des composantes de nos vies sociales. D’autres voient ça comme une révolution communautaire globale et s’engouffrent sans réfléchir dans les tentacules du Big Brother en dévoilant une multitude d’informations accessibles facilement par n’importe qui.

Quelque soit votre opinion sur la question, il y a une chose qui fait l’unanimité, la manière de s’informer, de partager, de travailler a totalement changé durant les 10 dernières années. Et le problème n’est pas de savoir si oui ou non ce bouleversement est une bonne chose pour nous mais plutôt d’essayer de savoir si nous avons su nous adapter intelligemment à ce nouveau système, si nous avons su adopter de nouveaux réflexes, faire évoluer notre méthode de travail pour préserver l’acces et empecher la publication de certaines de nos informations personnelles ou professionnelles.

Sortons du modele Internet quelques instants et focalisons nous sur la manière dont un utilisateur lambda stocke ses donnees sur une clé USB par exemple. A prioiri pas de possibilités de hack de votre clé à distance (elle n’est pas connecté a internet), aucune attacque exterieure n’est donc possible. Neanmoins on sait que le risque de perte de données confidentielles via une clé usb est le risque numéro 1 au sein des services informatiques (72% des réponses) devant les attaques virales par trojans et spywares et que 52% déclarent avoir déjà perdu des informations confidentielles sur des clés usb au cours des deux dernières années. Fautdrait-il alors cesser d’utiliser des clés USB ou des cartes mémoires en plus de ne plus partager ses données en ligne ? Surement pas …

Cela vient nous apprendre que même sur des périphériques de stockage totalement déconnecté de la toile, à l’abri total d’une quelconque menace externe, l’utilisateur arrive a égarer des données confidentielles et a se mettre en péril. Ce manque de protection des données sur simple clé USB est révélateur de la négligence que les internautes ont vis a vis de leur informations numériques personnelles. Votre maison, votre bureau, votre voiture, votre téléphone nécessitent tous une clé, un mot de passe ou vos empreintes digitales pour pénétrer a l’intérieur. Vos informations numériques doivent bénéficier de la même attention par exemple en installant un logiciel d’encryptage (à telecharger ici) sur vos périphériques de stockage pour éviter les situations délicates en cas de pertes ou bien en faisant attention aux données que vous partagez sur la toile.

Remettre en cause tout un système comme celui de globalisation et du partage de l’information n’est pas judicieux, il serait préférable d’apprendre à se comporter d’une nouvelle manière à l’intérieur de ces nouveaux systèmes en modifiant nos comportement dans un souci de préservation de nos vies privées.


Voici une transposition de quelques objets ou notions bien connues de nous tous en Bytes (l’unité de mesure et de calcul de nos ordinateurs, clés USB, cartes mémoires, etc) histoire de quantifier le volume de données que notre monde produit quotidiennement

BYTES (8 bits)
0.1 bytes: Un simple oui/Non
1 byte: Une lettre
2 bytes:
5 bytes
10 bytes: Un mot
20 bytes:
50 bytes:
100 bytes: Un message
200 bytes:
500 bytes:

KILOBYTE (1,024 bytes)
approx. 1,000 ou 10³
1 Kilobyte: Une blague courte
2 Kilobytes: Une page manuscrite
10 Kilobytes: Une page tirée d’une encyclopédie
20 Kilobytes:
50 Kilobytes: Une image compressée
100 Kilobytes: Une photo en basse résolution
200 Kilobytes:
500 Kilobytes:

MEGABYTE (1,048,576 bytes)
approx. 1,000,000 ou 10⁶
1 Megabyte: Une nouvelle (histoire courte) ; une disquette de 3,5″
2 Megabytes: Une photo en haute résolution
5 Megabytes: L’intégrale de Shakespeare
10 Megabytes: Une minute de musique en haute résolution ; Une boite entière de disquettes de 3,5″
20 Megabytes: Deux boites entièresr de disquettes de 3,5″
50 Megabytes: Une mamographie
100 Megabytes: Deux volumes d’une encyclopédie
200 Megabytes: L’équivalent d’une cassette audio
500 Megabytes: Un CD-ROM

GIGABYTE (1,073,741,824 bytes)
approx 1,000,000,000 ou 10⁹
1 Gigabyte: Une symphonie en haute résolution ; Un film de bonne qualité
2 Gigabytes: La totalité du contenu de 20m de livres sur une étagère
4 Gigabytes : Une clé USB
5 Gigabytes:
10 Gigabytes:
20 Gigabytes: L’intégrale de Beethoven en bonne qualité audio
50 Gigabytes: Tout le contenu des livres d’un étage d’une bibliothèque
100 Gigabytes:
200 Gigabytes:

TERABYTE (1,099,511,627,776)
approx. 1,000,000,000,000 ou 10¹²
1 Terabyte: 50 000 arbres transformés en papier et imprimés
2 Terabytes:
10 Terabytes: La version papier de la U. S. Library of Congress
50 Terabytes:

PETABYTE (1,125,899,906,842,624 bytes)
approx. 1,000,000,000,000,000 ou 10¹⁵
1 Petabyte: 3 ans de données EOS (2001)
2 Petabytes: Toutes les librairies des Etats-Unis
20 Petabytes: Toute la production de périphériques de stockage (clé USB, carte mémoire, disque dur externe) de l’année 1995
200 Petabytes: La production mondiale des cassettes a bande magnétique de l’année 1995

EXABYTE(1,152,921,504,606,846,976 bytes)
approx. 1,000,000,000,000,000,000 ou 10¹⁸
1 Exabyte: Le nombre d’étoiles dans notre univers
5 Exabytes: Tous les mots prononcés par la population mondiale depuis l’apparition de l’homme sur Terre

ZETTABYTE
(1,180,591,620,717,411,303,424 bytes)
approx. 1,000,000,000,000,000,000,000 ou 10²¹

YOTTABYTE
(1,208,925,819,614,629,174,706,176 bytes)
approx. 1,000,000,000,000,000,000,000,000 ou 10²⁴


%d bloggers like this: