5 règles pour réussir son hackathon

Nicolas Brunn, travaille actuellement dans une grande entreprise en tant qu’ingénieur SI et a co-fondé courses-ligne.fr. Le mot hackathon est une contraction des mots hacking et marathon. C’est un concours de programmation  limité dans le temps (entre 24 et 48h) sur un sujet particulier ou non, se terminant par des présentations très courtes (entre 1 et 2 minutes) des différents projets créés. Connu par une infime minorité jusqu’à peu, ces concours commencent à se démocratiser et à se multiplier dans l’hexagone, en tout cas à Paris. Les derniers hackathons en date ont été:

–          Hackathon foursquare organisé à La Cantine les 17 et 18 septembre

–          Hack Day Paris organisé à la Ruche du 4 au 6 novembre, auquel j’ai participé.

Participer à un hackathon est une  expérience particulièrement enrichissante. Cet article retrace sous forme de grandes règles ce que j’y ai appris : Je m’obligerai à les respecter la prochaine fois !

Règle 1 : Penser son hack en fonction de son interface

La présentation finale, à partir de laquelle les jurées jugeront les prestations des différents candidats, est extrêmement courte. Il faut donc tout miser sur ce qui est visible pour espérer avoir une chance de se faire remarquer, voire d’être récompensé. Cette règle est particulièrement impactante pour le projet : il s’agit de travailler le moins possible sur le back office et le plus possible sur le front office. Toute idée supposant des développements longs non présentables doit être proscrite. C’est pour cette raison que les projets développés lors des hackathons sont très souvent des mashup de différents services : toutes les parties back office lourdes sont déjà réalisées, il ne reste plus qu’à créer une interface mariant harmonieusement les fonctionnalités.

Règle 2 : Préparer à l’avance son hackathon

Crevons tout de suite un abcès : on ne change pas le monde en 40h ! On peut y réaliser de bons mash up, expérimenter des interfaces audacieuses,  prototyper une expérience utilisateur, mais la seule façon de réaliser une application vraiment ambitieuse est d’y travailler auparavant. Il ne s’agit pas de commencer à développer son application avant le lancement du concours (ce qui est interdit, mais difficilement vérifiable), mais d’évacuer tous les problèmes qui font perdre un temps précieux lors de la compétition. Il faut pour cela, quelques jours avant cette dernière, se poser ce type de questions:

–          L’ordinateur que je vais utiliser est il convenablement configuré?

–          Mon environnement de développement est il propre ?

–          Les apis que je souhaite utiliser me sont elles familières ? Le cas échéant, connaîtrais-je quelqu’un pouvant m’aider ou un bon tutoriel pouvant me mettre sur la voie ?

Ainsi, de la même façon qu’un marathon ne s’improvise pas la veille, réussir un hackathon demande une bonne organisation pour se dérouler dans les meilleures conditions possibles.

Règle 3 : Aller vers les participants pendant les 2 premières heures de l’évènement

Le hackaton peut se décomposer chronologiquement en 3 parties :

–          La première correspond aux 2 premières heures de l’évènement. Personne ne se connaît vraiment, tout le monde a énormément d’énergie et est enthousiaste à l’idée de changer le monde. C’est le moment propice pour se tourner vers les autres et échanger sur une multitude d’idées.  Il faut bien comprendre qu’une fois lancée, un programmeur met en général un casque sur les oreilles et se coupe totalement du monde. Il devient alors plus difficile de communiquer avec lui.

–          La deuxième partie commence alors et ne s’arrêtera qu’au lancement des présentations. 90% des équipes sont alors créées, les objectifs sont clairs et les participants se coupent du monde  au profit de leur ordinateur et de leur équipe. Les conversations deviennent plus rares et les boissons énergétiques prennent progressivement la place de toute autre boisson.

–          La dernière partie correspond à la présentation. Chacun  y assiste, fatigué mais content d’avoir participé en groupe à ces heures de hacking

L’échange d’idées avec le plus grand nombre ne peut donc se faire qu’au début de l’évènement. C’est un moment à ne pas négliger, sous peine de partir sur un mauvais projet ou de gâcher ses propres idées.

Règle 4 : Gérer son sommeil

Le sommeil est un élément clef dans la réussite du hackathon. Il peut être tentant de ne consommer que des boissons énergétiques et de ne dormir qu’1 à 2 heures pendant la compétition,  mais c’est déconseillé pour la personne chargée de présenter l’application. Pitcher un projet en 2 minutes devant plus de 100 personnes en anglais n’est pas un exercice aisé. Réussir sa présentation demande de la préparation et de la concentration.

Règle 5 : Utiliser Power Point pour réussir sa présentation

Les meilleures présentations auxquelles j’ai pu assister utilisaient toutes, en plus de leur démonstration, 1 ou 2 slides pour illustrer et structurer la présentation. Faire comprendre ce qui a été réalisé doit être quasiment instantané, sous peine de perdre son public et de manquer sa présentation. Avoir 2 Power Points avec des schémas globaux permet de fixer l’attention du public avant de présenter ce qui a été développé.

En conclusion, cette expérience a été l’occasion de créer un prototype d’un jeu basé sur la consommation alimentaire, www.foodmash.fr . Cette idée  trottait dans ma tête depuis quelques temps. N’ayant pas respecté ces règles, mon équipe n’a pas réussi à présenter quelque chose d’intéressant lors de  la présentation finale …. Mais nous avons hâte de tenter à nouveau l’expérience afin de nous améliorer. Je tenais à remercier les organisateurs de ce hackathon en tout point exemplaires. Bravo à eux pour cet évènement réalisé d’une main de maitre et à très bientôt j’espère pour un prochain hackathon à Paris.

source : http://fr.techcrunch.com

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: