kidnappeur 3.0

Il y a peu de temps, un homme déséquilibrement psychologiquement s’est introduit dans la chambre d’une jeune fille, en Australie et lui a attaché un collier explosif autour du cou. Il a laissé une note papier et son équivalent au format électronique sur une clé USB attachée au cou de la malheureuse, indiquant à la famille qu’il voulait une rançon.

La police est bien sûr intervenue et les démineurs ont vu, après 10H de travail minutieux, qu’il s’agissait d’une fausse bombe.

Mais l’histoire de s’arrête pas là, car la police a analysé la clé USB, et y a découvert des documents effacés. En effet, les mémoires flash ne sont pas aussi simple à effacer que cela, notamment à cause du Wear Levelling.

Parmi ces documents, un fichier Word contenant des méta-données, dont le nom de l’auteur du document, un certain Paul P.

L’homme, par manque de vigilance ou bêtise pure, a utilisé une boite gmail pour envoyer un mail aux parents, permettant à la police de localiser l’ordinateur qu’il a utilisé (dans une bibliothèque) et de collecter les images des caméras de surveillance. Ajouté aux méta données dans le document, c’est ainsi que Paul Doug Peters, 50 ans, a été arrêté aux Etats Unis et attend d’être extradé vers l’Australie pour répondre de son crime qu’il aurait commis pour se venger de la famille de la victime pour laquelle il a travaillé. Le père de la jeune fille est le CEO de Appen Butler Hill, une boite spécialisée dans la reconnaissance vocale et aurait travaillé avec Paul Doug Peters dans sa précédente société.

[Source]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: