Suite au scandale Wikileaks, l’armée américaine reporte la faute sur les supports amovibles de stockage.

Armmy usb

Le dossier Wikileaks a mis le feu au poudre dans l’armée Américaine. Bradley Manning est soupçonné d’avoir remis des documents ultra-confidentiels sur un Cd de Lady Gaga à des collaborateurs de Julien Assange, aujourd’hui menacé de mort.

 

Depuis, tout le réseau informatique de l’armée Américaine a été restructuré: 60% des ordinateurs transitent aujourd’hui par un système de sécurité qui détecte les copies d’une information interne sur support amovible type clé USB. Sur le reste du réseau, les copies sont tolérées, notamment au sein du “Compartmented Information Facilities” (hub logistique informatique de toutes les données top secrètes) mais l’armée reste quand même extrêmement vigilantes pour éviter une nouvelle fuite.

 

Pour assurer sa sécurité informatique, l’US Army, avec son arreté “Cyber Contrôle”, stipule que ” Les données classées secrètes peuvent être transférées sur des médias mobiles, et peuvent être utilisées par des intrus pour nous menacer. Pour limiter cette activité, toutes les organisations de l’Air Force doivent immédiatement suspendre l’utilisation de ce type de transfert d’informations » rapporte le Major Richard Weeber, commandant des opérations réseaux de l’Air Force.” Certains militaires redoutent les complications éventuelles que l’absence de clé USB, carte mémoire ou CD peuvent causer dans certaines missions mais attention, la Cour Martiale guette les fraudeurs et sera intransigeante.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: